Noël c’est la fête par excellence dans l’occident. Elle fait partie des fêtes les plus importantes, tant pour les individus que pour les marchés économiques. Des Etats-Unis à la France en passant par l’Australie. Les yeux sont remplis d’étoiles et les commerciaux s’en mettent pleins les poches. Les deux partis sont contents. Certains portes-feuilles et la planète un peu moins. Cependant, il y a bien des alternatives pour rendre Noël plus écologique tout en gardant la magie de la fête.

J’ai déjà fêté Noël loin de mon pays et de mes traditions, c’est notamment là que j’ai appris à fêter Noël autrement. Par exemple, en Thaïlande, Noël ne se fête pas. Cependant, je m’étais rassemblée avec tous mes amis étudiants d’échange pour organiser un Noël inter-culturel !

De là vient mon inspiration pour, aujourd’hui, proposer un Noël plus écologique inspiré de la culture américaine. Ceci parait presque ironique, lorsqu’on sait que les Etats-Unis sont le siège du capitalisme et de la société de consommation ! Je dirais même que cela constitue une partie de l’identité culturelle des USA. Et comme quoi, on peut retrouver de tout et son contraire dans un même lieu.


Mon Noël inter-culturel

Il y avait des Canadiens, des Américains, des Mexicains, des Français et des Thaïlandais ! Nous étions une petite vingtaine. On s’était donc réunit devant un super repas. La nourriture était thaï, mais nous avions réussi à rapporter quelques spécialités de nos pays. Des friandises surtout. – Il n’y avait donc pas de bûche de Nöel ou de fois gras. – On alternait l’ambiance entre chants de Noël anglo-saxon et danses enflammées sur des musiques Latinos grâce aux Mexicains ! Pendant ce temps-là, nos camarades thaïs étaient à l’école, un 25 décembre… Imaginez !

Étant environ une vingtaine, nous étions dans l’impossibilité financière et logistique de faire 20 cadeaux. En effet, nous étions en train de voyager tous ensemble lors d’un « bus trip », pile durant la période de Noël. Quinze et 19 ans était notre tranche d’âge. Nous étions partis pour vivre un an en Thaïlande.


Les Américains avaient donc pris les devant et ont soumis l’idée d’organiser des petits jeux pour s’offrir les cadeaux !

Les jeux pour un Noël plus écologique et économique

Le but de ces jeux est de pouvoir offrir un cadeau à une personne de façon inattendus, attisant la curiosité, la spontanéité et la bonne humeur! Le tout, sans devoir se sentir obligé de faire un cadeau à toutes les autres personnes, en plus de ne pas surconsommer. Participer à ces jeux c’est faire un Noël plus écologique.

Le « secret Santa »

Le secret Santa, ou « Père Noël secret », comme son nom le fait deviner, le but est d’offrir un cadeau à une personne sans lui dire. On se verra également recevoir un cadeau par une personne secrète.

Ainsi, si comme nous vous faites un Noël nombreux, il suffit d’écrire chaque prénom sur un bout de papier. Mélangez-les et mettez-les dans un chapeau. Chaque personne invitée va tirer au sort un bout de papier et donc un prénom. Elle va ainsi devoir faire un cadeau à la personne mentionnée sur le papier. Attention, ne le répétez pas, cela doit rester secret. Quelqu’un d’autre tirera votre prénom du chapeau et devra également vous faire un cadeau. À partir de cet instant, votre curiosité s’enflamme et vous zyeutez toutes les personnes qui ont pu piocher votre prénom. 

Finalement, un budget maximal doit être fixé. Le mieux c’est que le groupe se concerte pour que tout le monde soit d’accord. Cela peut démarrer de 5 € à autant que le groupe le souhaite. Ce jeu peut se faire à partir de 5 personnes.

Vous pouvez donc réaliser ce jeu en famille, mais aussi entre collègues, colocataires ou entre camarades de classe ! Cela permet de se rapprocher et de créer une petite cohésion marrante.

Finalement, les Secret Santas sont révélés le jour de la remise des cadeaux!

Le « White Elephant »

C’est le jeu pour échanger des cadeaux mystérieux, apportés par on ne sait pas qui!

Pour commencer, chaque participant apporte un cadeau et le dépose à côté des autres cadeaux, face à la petite foule de joueurs. Chaque participant se voit attribuer un numéro entre 1 et le nombre de personnes qui participent. Le numéro 1 commence et le dernier numéro termine.

Le premier joueur va donc devoir piocher un cadeau dans le tas et le déballer devant tout le monde. C’est ensuite au tour du second joueur qui a le choix de piocher un nouveau cadeau ou de voler celui d’un autre joueur, si celui-ci lui plait. Si la personne se fait voler le cadeau, elle va devoir en piocher un nouveau. Et ainsi de suite. Quand tous les numéros sont passés, le jeu se termine.

Un cadeau ne peut pas se faire voler plus de 2 fois. Gardez en tête que le jeu est bon enfant et qu’il ne faut pas chercher à repartir avec LE meilleur cadeau. Malgré son côté de mise en compétition, le but c’est de partager un moment de jeu marrant et intrigant.

Pour rendre ce jeu encore plus drôle et retirer l’effet de compétition, optez pour des cadeaux marrants, loufoques ou seconds degrés.

Noël plus écologique et économique
Photo by Jonathan Borba
Photo by RBNRAW

Finalement

… Ces jeux rassemblent si vous êtes beaucoup d’invités, en plus d’être économiques et écologiques. Noël devrait être avant tout en moment de partage et de retrouvaille avec ses proches. C’est très bateau, voir « double fesses » (aka cul-cul) d’écrire cette phrase. C’est pourtant une réalité qui fait du bien lorsque les moments sont sincères. 

Les cadeaux ne devraient pas être une corvée ni causer de problèmes financiers. Ces deux jeux permettent de garder le principe de l’échange d’un cadeau dans une bonne ambiance ! En plus de ça, vous n’êtes pas obligé de vous ruiner et vous vider la tête, car il n’y a pas besoin de dénicher des cadeaux à 36 personnes. Enfin, et pas des moindre, cela représente une énooorme économie des ressources et matières utilisées. En effet, en ne faisant que 2 superbes cadeaux, si c’est le nombre de jeux que vous décidez de faire, vous limitez grandement l’impact de la consommation de masse sur l’environnement. Vous faites émerger plus d’heureux avec de la bonne humeur et un nombre limité de cadeaux plutôt que juste offrir une multitude de petits objets sans caractères.

Photo by Jakob Owens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.