Lorsqu’on prévoit un voyage en solo pour la première fois on peut avoir peur de cette solitude. Et pourtant, comme beaucoup le répètent, on est jamais seul(e) en voyage! Pour preuve: après son premier voyage en solo, on ne veut plus s’arrêter de voyager par soi-même et on sait que cette peur de la solitude est complètement stupide. Se faire des amis en voyage est très simple.

Dès lors qu’on voyage vous allez forcément faire d’incroyables rencontres, qu’on soit seul(e) ou entre amis. Se faire des amis en voyage se fait tellement naturellement et simplement. Les souvenirs sont mémorables et on en est transformé.

 

La simplicité de se faire des amis en voyage

La solitude elle-même peut faire peur à certaines personnes. D’autres manquent de confiance en eux et ont peur de se sentir moins débrouillard, ou plus susceptibles de se perdre. Pas de panique! Tu rencontres toujours des personnes très facilement en voyage. Ces rencontres peuvent devenir de réelles amitiés en voyage.

Je n’ai quasiment jamais entendu « ils ne sont pas accueillants » en parlant des locaux d’un pays. en général la population locale est toujours ravie d’accueillir, d’aider ou discuter avec des étrangers. La première approche se fait très facilement. Parfois, comme en Thaïlande, c’est les habitants eux-même qui viennent accoster.

Entre voyageurs le contact se fait également très facilement. En effet, en voyage on veut rencontrer, on veut interagir, les voyageurs, en général sont naturellement plus enclins à communiquer et se connecter aux autres. J’ai fait personnellement de merveilleuses rencontres en engageant avec une conversation banale. Parfois ce sont eux qui m’ont interpellé dans la rue, sorti de nul part.

Il est donc très simple de rencontrer des personnes et de se faire des amis en voyage.

 

Photo by Nathaniel Tetteh

 

Rencontre de gens de divers milieux et diverses personnalités

Le voyage est parfait pour s’ouvrir l’esprit et détruire les stéréotypes. En voyage on rencontre des personnes qu’on n’aurait jamais abordé ou discuté avec en temps normal. En plus de parler à une diversité incroyable de personnes on détruit les stéréotypes qu’on peut avoir sur certaines personnes. Sachez que les stéréotypes sont néfastes à notre liberté d’esprit, de là à contrôler se qu’on commande au restaurant.

Rencontrer pleins de personnes différentes ouvre l’esprit et permet d’apprendre tellement de nouvelles choses. Par exemple, du haut de mes 19 ans, lorsque j’ai voyagé pour la première fois toute seule, j’ai fais de superbes rencontres et les personnes avaient entre 27 et 39 ans pour la plupart. Vous vous doutez que ce n’est pas vraiment la moyenne d’age que je côtoie dans ma routine sédentaire.

Tester et renforcer l’amitié en voyage

Le but d’un voyage n’est pas de tester une amitié. En revanche, à travers les aventures incroyables qu’on vit pendant ses escapades nomades, l’amitié traverse des épreuves et involontairement celle-ci est testée. En traversant les épreuves elle peut se renforcer considérablement.

Lorsque j’ai grimper le pic d’Adam pendant la saison des pluie au Sri Lanka, ce qui n’a pas été du gâteau, encore moins en pleine nuit,  mon camarade, au bout de 30 minutes – 1 heure de promenade, ne se sentais pas bien. Il se sentait faible. Il ne voulait cependant pas renoncer et voulait continuer coûte que coûte. Je lui ai donc donné pleins de soutient pendant le périple. Je l’ai encouragé à fond et pris avec lui autant de pauses qu’il lui fallait, quitte à louper le levé du soleil au sommet du Pic d’Adam.

Ce genre d’expérience où l’on doit se soutenir mutuellement renforce considérable une amitié! Ces aventures bouleversent, transforment et marquent profondément! Elles restent profondément ancrées dans les mémoires.

On développe une nouvelle philosophie de l’amitié

Cette réflexion est venue d’une discussion avec mes colocataires. Ce sont des personnes qui ont souvent déménagée dans leur vie, et donc reconstruit des amitiés et des routines. Ils me racontaient que certains de leurs vieux amis, avec qui ils avaient tissé un lien fort, alors qu’ils se recroisaient par hasard dans la rue quelques années aprèsn’avez eu aucune réaction. C’est comme s’ils n’avaient jamais été réellement amis. Comme si ce n’était que de simples camarade de classes à qui on ne parlait pas.

Avec le voyage, je pense qu’on développe plus facilement une capacité à séparer amour et attachement. En effet, en voyageant, on découvre et aime de nouveaux endroits. On rencontre également pleins de nouvelles personnes incroyables dont on sait pertinemment qu’on ne reverra pas souvent dans sa vie, ou avec qui on n’entretiendra pas forcément des conversations hebdomadaires. On ne peut pas rester attaché à ces endroits ou à ces personnes, cela nous briserait le cœur à chaque instant. Cependant ça n’enlève en rien l’amour qu’on leur porte.

Malgré ce détachement on ne va pas nexter ces rencontres de voyage pour autant. Si l’occasion de se  rencontrer à nouveau se représente, c’est avec plaisir qu’on repartage des moments. Même si l’on n’entretient pas forcément l’amitié, les sentiments éprouvées ne s’effacent pas. En effet, celle-ci reste, et le souvenir de l’aventure commune étant tellement fort, permet de résister au temps.

 

L’amitié en voyage est une  superbe expérience facile à découvrir. Les rencontres diverses se font à chaque instant du voyage des façons les plus simples. Les épreuves passées avec ces nouvelles rencontres créent et renforcent les amis en voyage. La philosophie de l’amitié change et l’amitié résiste au temps.

 

 

Photo by Marc Rafanell López

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *