Couchsurfing est une plateforme où l’on peut rencontrer des voyageurs et des locaux. Le but est aussi de trouver éventuellement un couchage chez l’habitant. Je suis moi-même une couchsurfeuse et est acquis une petite expérience. Les demandes, les réponses et les comportement des couchsurfeurs locaux ne sont pas tout à fait les même selon les pays. C’est pourquoi je vais vous raconter mon expérience Couchsurfing au Sri Lanka.

 

Avant de partir pour mon premier voyage solo je n’avais encore jamais utilisé la plateforme. Je me suis bien rattrapée depuis. Je compte 3 expériences couchsurfing au Sri Lanka, je vais donc m’attarder sur elles dans cet article.

J’étais plutôt stressée de partir toute seule pour la première fois à l’étranger. J’avais donc décider de contacter quelques couchsurfeurs, locaux ou non, afin de connaître plus ou moins quelqu’un et avoir éventuellement un repère. C’est l’un des conseils que je donne pour bien préparer son premier voyage solo et arriver sans stress.

Au Sri lanka, à peine tu postes un message que tu es déjà envahi de messages. Est-ce qu’un garçon reçoit autant de messages? Ça je n’en ai aucune idée. Sincèrement, il m’est parvenu presque une centaines de messages, dont l’écrasante majorité était des garçons. Et « écrasante » est un euphémisme, peut être 2 filles m’ont contacté sur la masse.

On ne peut malheureusement pas répondre à tout le monde. Il faut faire une sorte de tri. D’autant plus que dans la masse on retrouve beaucoup de guides ou de chauffeurs privés recherchant des clients pour faire tourner leur business. Il y a également beaucoup de dragueurs, et quelques re-lou. Il faut donc bien choisir son couchsurfeur pour éventuellement rencontrer une personne de confiance par la suite.

Gihan: l’ami pour la vie

Gihan est le premier couchsurfeur avec qui j’ai entretenu une conversation et que j’ai rencontré. Je l’ai donc vu dès le lendemain de mon arrivée à Colombo. Il m’avait proposé de le suive sur pour un parcours de presque une semaine à l’intérieur. À la base il devait y avoir une amie allemand avec lui, elle n’a finalement pas fait parti du voyage.

Aujourd’hui c’est un super ami et nous nous contactons régulièrement encore. Il m’a répété à plusieurs reprises en se moquant gentillement que j’étais bizarre la première fois que nous nous sommes rencontrés. Je ne pensais pas avoir resorti une image particulière, mais apparemment si. Disons que j’étais méfiante car finalement je ne savais pas sur qui j’allais tomber.

Finalement j’ai passé une incroyable semaine à découvrir son pays qu’il se faisait une joie de décrir avec des anecdotes historiques, d’actualités et autres connaissances. Je suis vraiment chanceuse d’être tombé sur une personne si incroyable!

Kalu: le mec sympas et plus si affinité

Kalu est un sri lankais dj revenu d’Australie. Je l’ai rencontré à Kandy. Nous avons partagé une première après-midi ensemble. Il m’a fait découvrir la nourriture tamil dans un petit restaurant typique. C’était trooop bon, j’étais affamée. On a voulu se retrouver le soir pour aller en soirée. Il faut savoir que Kandy n’est pas vraiment une destination pour faire la fête. Le Sri Lanka lui-même n’est pas THE destination pour faire la fête. Il y a quand même quelques régions incontournables pour faire la fête. – Je vous raconte d’ailleurs dans cet article comment cela c’est passé. – J’ai pu rencontrer pas mal de ces amis très sympathiques!

Le lendemain après la soirée il m’a également emmené à une rivière où l’on s’était baigné. Il aimait s’y rendre souvent avec ses amis quand ils étaient plus jeunes. C’est un lieu à environ une 30aine ou 40aine de minutes de Kandy. C’était un endroit pas du tout connus, il faut très chanceux ou avec un local pour découvrir cet endroit en voyage.

Kalu était donc super sympas et m’a fait découvrir d’autres aspects de son pays. Comme toujours je restais méfiante et n’abusais pas des consommations en soirées. Prévenez également quelqu’un du lieu où vous vous rendez. On n’est jamais trop prudent. Enfin, malgré que Kalu était agréable et accueillant je n’ignorais pas et n’oublie pas le fait qu’il aurait bien aimé que ça aille plus loin avec moi. Il a bien tenté plusieurs approches. Heureusement il était respectueux, comprenait et acceptait mes refus. Les idées derrières la tête des couchsurfeurs/ses est assez courant, il faut en être conscient.

 

 

La famille à Kandy: l’authentique expérience Couchsurfing au Sri Lanka

À la base c’est Sarah, la fille de la famille qui m’avait contacté. J’étais ravie de pouvoir rencontrer une femme sri lankaise! Nous avions convenu que je pourrais dormir chez sa famille. Finalement au dernier moment elle me prévient qu’elle ne sera pas présente mais que c’est toujouts bon pour aller dans sa famille. C’est donc son frère qui a eu l’extrême gentillesse de venir me chercher à la gare ferroviaire de Kandy. J’ai donc passé deux jours et une nuit au côté de Benjamin, le fils, une de ses soeurs, sa mère et son père. J’ai même eu la chance de cuisiner et découvrir une recette sri lankaise avec la maman. C’est un moment quotidien, mémorable pour moi. Et je peux vous dire qu’elle cuisinait super bien! C’était un régale!

Finalement se sont les seuls chez qui j’ai dormi durant mes expériences couchsurfing au Sri Lanka

 

 

Pour conclure, mon avis sur couchsurfing au Sri Lanka est plutôt bonne. J’ai fais de bonnes rencontres et eu la chance de tomber sur des bonnes personnes. Elles m’ont apporté beaucoup durant mon voyage. Il y a quand même quelques points sombes. Beaucoup trop de garçons vous envois des messages et je pense beaucoup d’entre eux ont leurs giclées d’idées bien précises sur comment il voudrait que ça se finisse.

 

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.